societe,

Rhône Les gérants d’un magasin, lynchés sur les réseaux pour leur safari-chasse, attaquent leurs détracteurs

Jane Jane Temps de lecture 1 min
Rhône  Les gérants d’un magasin, lynchés sur les réseaux pour leur safari-chasse, attaquent leurs détracteurs
Pubs

POLEMIQUE Les gérants du Super U de l'Arbresle, qui avaient dû quitter leur magasin après avoir été pris pour cibles sur les réseaux pour leurs photos de chasse en Afrique, seraient toujours en poste finalement

Illustration d'un fusil de chasse. Illustration d'un fusil de chasse. — PEKKARINEN/LEHTIKUVA OY/SIPA

Leur avocat avait prévenu. Il a tenu promesse. Après avoir été pris pour cible sur les réseaux sociaux pour leurs chasses en Afrique, les gérants du Super U de l’Abresle, près de Lyon, ont décidé d’attaquer en justice leurs plus violents détracteurs.

Quatre plaintes ont été déposées, selon leur avocat Alain Jakubowicz, à l’encontre des internautes qui avaient incité au meurtre ou directement menacé de mort sur le Net le couple en juillet dernier.

Ils n’ont pas quitté leur poste

Face à l’ampleur du scandale, les deux gérants, adeptes de safari-chasse, avaient dû quitter leur magasin de l’Abresle, comme l’annonçait la direction du groupe U cet été. Mais à en croire leur avocat, le couple a depuis repris la tête de son magasin.

« Super U a annoncé leur départ pour calmer le chaland. Mes clients n’ont absolument pas quitté la gérance du magasin. Ils travaillent toujours là-bas. Ils ne pouvaient pas être éjectés du jour au lendemain, alors qu’ils sont chez eux… Ils ont pour projet de transmettre le magasin à leurs enfants dans un futur proche, mais ce n’est pas encore effectif », affirme Alain Jakubowicz dans les colonnes du Progrès.

Jane
Édité par Jane
Blogger, fashionista, Ancienne responsable e-commerce!