magazine,

« Ad Astra », le très attendu premier film de SF de James Gray

Jane Jane Temps de lecture 2 minutes
« Ad Astra », le très attendu premier film de SF de James Gray
Pubs

Cinéma « Ad Astra », qui arrive en salles le 18 septembre, est sans doute le film SF le plus attendu de cette rentrée

« Ad Astra » de James Gray sortira le 18 septembre. « Ad Astra » de James Gray sortira le 18 septembre. — Twentieth Century Fox
  • « Ad Astra » sort le 18 septembre au cinéma.
  • Il s’agit du premier film de science-fiction du réalisateur James Gray.
  • Il jouit d’un impressionnant casting, avec notamment Brad Pitt, Tommy Lee Jones, Liv Tyler et Donald Sutherland.

« James Gray s’attaque enfin à de la science-fiction, c’est très excitant ! » Thomas Deseur, créateur du podcast cinéma Parlons péloches résume bien l’engouement pour Ad Astra, dernier film du réalisateur américain James Gray qui sortira en salles le 18 septembre. Une excitation ambiante partagée par bon nombre de cinéphiles et de spécialistes, et les raisons sont nombreuses.

Une bande-annonce mystérieuse

Le scénario reste mystérieux et intimiste. James Gray nous conte l’histoire d’un astronaute qui a pour mission de retrouver son père disparu des années auparavant aux confins de l’Univers, avec en toile de fond la menace de l’extinction de l’espèce humaine… Les deux bandes-annonces du film sont arrivées tardivement cet été. « Elles sont impressionnantes, avec des images magnifiques et un scénario qui semble dans la lignée des films dramatiques et très humains de James Gray », réagit Thomas Deseur.

Un réalisateur très apprécié

Ad Astra est le septième long-métrage du metteur en scène américain à qui l’on doit des films comme La nuit nous appartient, Two Lovers ou The Lost City of Z. « C’est un réalisateur très apprécié, on peut qualifier son parcours de sans-faute jusqu’à maintenant », ajoute le podcasteur. Pour Laurent Cambon, spécialiste cinéma d’A voir à lire, « un film de James Gray est toujours un événement à part entière. Ses longs-métrages sont toujours très attendus et Ad Astra ne déroge pas à la règle. »

Une prise de risque saluée

Mais si Ad Astra est attendu comme tous les autres, il fait flotter un parfum de nouveauté. « James Gray est un spécialiste des drames et des films intimistes, c’est excitant de le voir se lancer dans la SF », ajoute Thomas Deseur. Simon Riaux, rédacteur en chef d’Ecran large, voit une continuité : « Son dernier film, The Lost City of Z, nous embarquait déjà dans une grande aventure au fin fond de la forêt amazonienne. C’était très différent de ses précédents. J’ai l’impression qu’il continue dans ce sens tout en allant plus loin en partant dans l’espace. »

Casting alléchant et ambition

« James Gray annonce des influences comme Apocalypse Now ou 2001, l’Odyssée de l’espace, c’est ambitieux, note Simon Riaux. Et quel casting ! Il y a vraiment du beau monde. » En effet, ce ne sont pas moins que Brad Pitt, Tommy Lee Jones, Donald Sutherland et Liv Tyler qui se partageront l’affiche. « Rarement un film aura suscité autant d’attentes, conclut Thomas Deseur. James Gray et Brad Pitt dans un film de SF, c’est fou. » On en salive d’avance, rendez-vous pour le décollage le 18 septembre.

Jane
Édité par Jane
Blogger, fashionista, Ancienne responsable e-commerce!